Réseau électrique métropolitain (REM) : Trois nouvelles stations au centre-ville de Montréal

  • Engagement de la Caisse, du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal pour la réalisation des stations Bassin Peel, McGill et Édouard-Montpetit
  • Amélioration de la desserte du centre-ville et connexions confirmées aux lignes orange, verte et bleue du métro
  • Dévoilement des solutions techniques

Montréal, 25 novembre 2016 – CDPQ Infra, filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, annonce aujourd’hui l’ajout de trois nouvelles stations au projet de Réseau électrique métropolitain (REM). Les stations Bassin Peel, McGill et Édouard-Montpetit amélioreront de manière significative la desserte du centre-ville de Montréal et concrétisent l’intégration fluide et efficace du REM au métro grâce à des interconnexions aux lignes orange, verte et bleue. C’est le développement de solutions innovatrices à des enjeux techniques complexes qui a rendu la réalisation de ces stations possible.

La réalisation des trois nouvelles stations permettra :

  • d’accroître l’utilisation efficace du transport collectif dans la région métropolitaine grâce à une forte intégration du REM au réseau de métro ;
  • de désengorger la ligne orange du métro, particulièrement au sud de la ligne bleue ;
  • d’accéder plus facilement à certains campus universitaires (Université de Montréal, HEC Montréal, École Polytechnique) et à certains hôpitaux (CHU Sainte-Justine, Hôpital général juif, Hôpital St. Mary’s) via la station Édouard-Montpetit ;
  • d’accéder plus efficacement au centre-ville de Montréal, au réseau souterrain (RÉSO) et à l’Université McGill via la station McGill ;
  • d’améliorer la desserte de transport collectif pour le secteur de Griffintown, Pointe-Saint-Charles et la Cité du Multimédia ;
  • de créer de nouveaux points de départ du centre-ville vers l’aéroport de Montréal-Trudeau.

Un réseau intégré au centre de la Ville

« La desserte efficace du centre-ville et l’intégration fluide du REM au métro ont toujours été des objectifs fondamentaux du projet. Pour cette raison, nous avons travaillé pendant des mois pour développer des solutions optimales et répondre aux besoins prioritaires du public. Aujourd’hui, nous sommes heureux de pouvoir annoncer la réalisation de ces nouvelles stations dès la première phase du REM, et marquer un pas de plus vers la concrétisation d’un projet vital pour la région de Montréal », a déclaré Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse.

« Avec la confirmation des trois stations du centre-ville, le REM devient un projet encore plus transformateur pour Montréal. La station McGill, en plein cœur du centre-ville, et Édouard-Montpetit, à proximité de l’Université de Montréal et des hôpitaux de Côte-des-Neiges, ajoutent des connexions aux lignes verte et bleue. La station Bassin Peel permettra de joindre plus rapidement et plus facilement Griffintown et Pointe-Saint-Charles, des secteurs dynamiques et en plein essor. C’est la vision d’il y a 50 ans qui se concrétise dans un réseau de transport collectif intégré de 138 km qui répond aux besoins des usagers », a déclaré Denis Coderre, maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal.

« Le gouvernement du Québec appuie le projet de REM depuis son lancement et réitère aujourd’hui sa volonté de participer à son financement. La réalisation des trois nouvelles stations dès la première phase du projet est une très bonne nouvelle. Elle s’inscrit directement dans notre volonté de maximiser l’intégration des réseaux de transport de la région de Montréal au projet du REM, et c’est pourquoi le gouvernement du Québec sera un partenaire financier de ces trois stations comme de l’ensemble du projet. Nous avons amorcé la planification des projets routiers connexes au tracé du REM, afin d’assurer la fluidité des déplacements aux abords des 27 stations. Toutes nos actions sont guidées par notre volonté de fournir à la région métropolitaine un système de transport en commun ambitieux et moderne qui facilitera le transit des utilisateurs », a déclaré Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

« L’annonce d’aujourd’hui est le reflet de l’expertise et du travail de nos équipes techniques, et de leur collaboration avec nos différents partenaires, plus particulièrement la Ville de Montréal. Considérant la profondeur du tunnel Mont-Royal et la densité du milieu bâti, les stations du centre-ville soulevaient des difficultés techniques particulières, mais nous avons réussi à développer des solutions innovantes. C'est une avancée dont nous sommes très fiers, et qui confirme notre engagement à intégrer le REM aux quartiers centraux et aux systèmes de transport collectif existants », a souligné Macky Tall, président et chef de la direction de CDPQ Infra.

Des solutions efficaces

Les solutions techniques retenues répondent aux défis et aux besoins particuliers de chaque station et permettent d’assurer un transfert efficace du REM au métro :

Station Édouard-Montpetit

La profondeur de la station (70 m) posait des défis importants, particulièrement pour la construction d’escaliers mécaniques. Comme toutes les stations du REM seront universellement accessibles, la solution envisagée propose un système de quatre ascenseurs à haute fréquence, haute capacité (5 000 personnes/heure) et grande vitesse (déplacement de l’équivalent de 20 étages en 20 secondes). Les usagers pourront donc passer du REM au métro de manière fluide, rapide et efficace.

Station McGill

Située dans la section sud du tunnel Mont-Royal, cette station était particulièrement complexe à intégrer au réseau de métro étant donné la densité du milieu bâti au centre-ville. La station sera située sous l’avenue McGill College et bénéficiera d’accès à la ligne verte du métro et au Montréal souterrain (RÉSO), permettant ainsi d’offrir différents points d’accès au centre-ville et à l’Est de Montréal. Cette nouvelle station facilitera aussi la liaison entre le campus du centre-ville de l’Université McGill et son campus Macdonald à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Station Bassin Peel

Deux stations potentielles (Bridge-Wellington et Du Havre) étaient initialement prévues pour desservir ce secteur. Afin de consolider la desserte de transport dans des secteurs en forte croissance, CDPQ Infra réalisera une station, sous le bassin Peel, comportant une sortie vers Griffintown et l’autre vers Pointe-Saint-Charles. Cette nouvelle station assurera une meilleure desserte pour un pôle d’emploi important (Cité du Multimédia) et pour le secteur Griffintown, présentement en plein essor.

Pour en savoir plus sur ces solutions techniques, consultez notre vidéo explicative ou notre présentation technique.

Financement des nouvelles stations

L’ajout des trois stations augmente le nombre total de stations du REM à 27 et porte les coûts de construction du projet à environ 5,9 milliards de dollars, soit 5,5 milliards de dollars pour le projet de référence et 400 millions de dollars pour les nouvelles stations.

Pour financer les nouvelles stations, la Caisse augmentera sa participation financière de 100 millions de dollars, portant son engagement total dans le projet à 3,1 milliards de dollars. La Ville de Montréal s’engage également à participer à la réalisation de ces trois stations à hauteur de 100 millions de dollars. Le gouvernement du Québec sera partenaire financier pour la réalisation de ces trois stations, et le montant de la participation gouvernementale sera divulgué ultérieurement.

Prochaines étapes et conditions de succès

La réalisation du REM, incluant la construction des trois nouvelles stations, demeure conditionnelle à la participation financière des gouvernements du Québec et du Canada, qui fait partie intégrante du montage financier envisagé.

CDPQ Infra a mené au cours des derniers mois un processus de consultation auprès des différentes parties prenantes, soit plus de 150 intervenants. Des séances de portes ouvertes auprès du grand public ont permis de rejoindre, à ce jour, plus de 1 500 personnes, et ce, dans l’ensemble des secteurs desservis par ce vaste réseau.

De nouvelles séances de portes ouvertes se dérouleront d’ailleurs à la fin du mois de novembre et au début du mois de décembre (voir l’ensemble des dates). La participation de CDPQ Infra au processus du BAPE a également permis de rejoindre de nombreuses personnes, groupes, organismes et municipalités. Le rapport des commissaires est attendu d’ici la fin décembre 2016.

Le début des travaux est prévu en 2017 et les premières rames seront mises en service à la fin de 2020.

À propos du REM

Le Réseau électrique métropolitain (REM) est un nouveau réseau intégré de transport collectif de 67 km qui vise à relier à la fois le centre-ville de Montréal, la Rive-Sud, l’Ouest de l’Île (Sainte-Anne-de-Bellevue), la Rive-Nord (Laval et Deux-Montagnes) et l’aéroport par la mise en service d’un système léger sur rail (SLR) entièrement automatisé et électrique. Pour en savoir plus.

À propos de CDPQ Infra

CDPQ Infra vise une réalisation performante et efficace de projets majeurs d’infrastructure publique. Créée en 2015, CDPQ Infra investit à long terme dans des actifs tangibles qui génèrent des rendements stables et prévisibles pour les déposants de la Caisse de dépôt et de placement du Québec. Elle est une filiale de la Caisse de dépôt et de placement du Québec (cdpq.com), l’un des plus importants gestionnaires de fonds institutionnels au Canada. Pour obtenir plus de renseignements sur CDPQ Infra, visitez le site cdpqinfra.com, suivez-nous sur Twitter @CDPQInfra ou consultez nos pages Facebook et LinkedIn.

 

- 30 -